Jordi Corominas

Nationalité espagnole
59 ans
D’origine espagnole, Jordi vit à travers la montagne. Guide de haute montagne, il alterne entre travail et l’escalade ou l’alpinisme. Chaque année, il traverse le monde à la recherche de nouveaux terrains d’accueil pour pratiquer l’alpinisme et ouvrir de nouvelles voies d’escalade.
«  j'essaie d'apporter mon expérience en montagne afin d'accroître la qualité des produits Millet. »
CV SPORTIF
2011- Face Ouest du Cho Polu au Nepal. Nouvelle route.
 
2010- Tawoche e Ama Dablan au Nepal. Répétition.
 
2009- Face Sud du Tengi Rigi Tau au Nepal. Nouvelle route.
 
2008- Face Est du San Lorenzo au Patagonia, Argentine. Nouvelle route.
 
2007:
Face Sud du Copa au Pérou. Nouvelle route.
Face Nord du Huascaran Sud au Pérou. Nouvelle route.
Face Ouest du Siula Chico au Pérou. Nouvelle route.
 
2004- Magic Line du K2 au Pakistan. Première répétition.
 
1996- Patagonia.
 
1994- Shivling au Indie. Répétition.
 
1994- Face Est du Meru au Indie. Nouvelle route.
 

1992- Thalay Sagar au Indie. Répétition.

 

INTERVIEW
 
+ Quelles sont tes 3 plus belles réalisations en montagne ? : 
Chaque fois que je vais à la montagne il y quelque chose de beau. Je n'ai pas de route inoubliable
 
+ Avec qui préfères-tu pratiquer l’alpinisme? : 
Je grimpe seulement avec des amis, d'âges très différents et très proches.
 
+ Ton plus beau moment là-haut? : 

En 1999, quand j'ai sauvé mon partenaire de corde. Nous étions dans le Lantang au Nepal. Il porte désormais 23 vis sur le visage.

De manière générale, vivre a la montagne, pour et avec elle

 

+ Et le pire...?
En 2008. Nous avons voyagé au Pakistan pour sauver notre ami qui avait une jambe cassée et qui se situait près du Latok. Mais il n'était pas possible de le sauver...
 
+ Qu’est-ce que tu aimes faire quand tu n’es pas en montagne ? : 
Evidemment j'essaie de pratiquer l'alpinisme le plus souvent possible. Sinon j'aime penser, écrire le théatre ou lire.
 
+ Quelle est ton implication avec le bureau d’études Millet et dans le développement produit en général ? : 
Je suis conseiller technique pour Millet avant tout parce que j'apprécie cette marque. Alors j'essaie d'apporter mon expérience en montagne afin d'accroître la qualité des produits Millet.
 
+ Comment vois-tu l’évolution de la pratique dans les prochaines années ?

Je pense qu'il y aura deux orientations : les spécialistes qui utilisent du matériel très technique. Et un public très large qui permet d'évaluer le rapport qualité-prix. Qualité : marketing, innovation, écologie, etc…

Par chance ce sera toujours un sport minoritaire et il y aura toujours quelqu'un avec de nouvelles idées et qui accomplira des choses considérées comme impossibles jusqu’à présent