Yannick Graziani

Nationalité Française
43 ans
"Depuis 10 ans, je vis à Chamonix où je pratique la montagne avec mes clients. C’est l’endroit idéal pour vivre de sa passion. En effet, même si je pratique et encadre mes clients de manière professionnelle, j’essaie de garder cet esprit amateur et de partager ainsi nos aventures alpines. Comme hobbie, je m’en vais explorer les Himalayas. C’est ce pour quoi les montagnards vibrent : L’AVENTURE !"
« C’est ce pour quoi les montagnards vibrent : L’AVENTURE ! »

CV SPORTIF
 

Depuis 1997, je pars en expédition d’abord dans les Andes (voies Desmaison dans la face sud du Huandoy au Pérou, récompensé par le cristal FFME).


Puis j’enchaine les expéditions en Himalayas pendant deux ans où j’ouvre des voies avec celui qui va devenir mon alter ego, Christian Trommsdorff, avec qui je grimpe depuis 10 ans.


Pour célébrer le nouveau millénaire, je pars sur le plus haut sommet des Andes par son versant le plus dur et en solo intégral.


Depuis, je pars en Himalaya chaque année avec Christian et Patrick (qui est chercheur à Grenoble et guide), le troisième homme pour découvrir des endroits sauvage. Plusieurs ouvertures de voies sur des 7000m. En 2004, après notre réussite sur le versant Est du Makalu, on nous surnomme les TGW, les initiales de nos noms. L’année suivante, forts de notre reconnaissance de cet endroit, nous nous joignons à une expédition nationale pour tenter l’ascension du Chomo Lonzo en 2005, sommet vierge de 7500m de haut, satellite du Makalu.
Notre réussite au-delà du challenge incroyable de l’ascension (8 jours dont 4 au dessus de 7000m) est aussi une poussée vers notre volonté de réussir des sommets vierges difficiles au dessus de 7000m. En 2007, nous complétons notre quête par l’ascension du Pumari Kish à 7350m. C’est un sommet vierge et retiré du Pakistan présentant une paroi de 3000m de haut. Cette réussite confirme notre goût pour la découverte et le challenge.


L’automne dernier nous avons réussi une nouvelle voie en face sud du Nemjung à 7140m au Népal en 5 jours sans être trop acclimaté : notre expérience a parlé...

 

INTERVIEW
+ Quelles sont tes 3 plus belles réalisations en montagne ?
Sûrement l’ascension du versant est du Makalu 2004. Puis du Chomo Lonzo en 2005 et enfin le Pumari Kish en 2007 (on avait d’ailleurs écrit un article qui s’appelait « Amoureux de Pumari »)
+ Avec qui préfères-tu pratiquer l’alpinisme ?
Avec tout le monde...
+Ton plus beau moment là-haut ?
Seul et un peu halluciné au sommet du Makalu
+ Et le pire ?
Complètement fracasse et nauséeux au sommet du Chaukamba après une nuit horrible a 7000m
+ Quelle est ton implication avec le bureau d’études Millet et dans le développement produit en général ?
Des retours sur matériel d’expé (guêtres, chaussures...)
+ Comment vois-tu l’évolution de la pratique dans les prochaines années  ?
L’alpinisme, qui est la quintessence des autres pratiques (escalade, ski, etc...), j’espère évoluera vers une pratique plus aventureuse dans des contrées lointaines.