Alpinisme
Escalade
26.01.2017

Noël au Cirque de Gavarnie

Un cirque de près de 1500m de dénivelé, une grande cascade de 400m, du caillou plissé, du rocher gris orangé, des pentes d'herbe verte… retour sur le voyage pyrénéen de Lara Amoros.
En hiver, le cirque c'est trois étages successifs de glace entrecoupés de deux grandes banquettes de neige et tout là-haut, ce gros glaçon qui pend c’est « Aloïs » ! Un grand rideau de glace bien visible depuis le bas qui ne se laissent attraper qu’après deux longueurs de rocher où l’on grimpe un peu en libre et un peu en artif. De quoi finir l’année 2016 en beauté !
 
 

 

 

Première nuit au camp de base à Ouzous, dans la vallée d’Argelès. Départ le lendemain très tôt pour arriver au pied du cirque. Les deux premiers étages à passer constitue un challenge des plus solides pour arriver tout en haut de cette grande ligne remarquable.
 
Départ à la frontale, de nuit. Lara et son acolyte Bruno attendent d’y voir un peu plus clair avant d’entamer le premier étage. Premier constat : ça passe, ça passe même très bien ! Attention quand même à la « Overdose » et le « Maestro » qui pendent dangereusement au-dessus des lignes situées les plus à gauche…
 
 

 

 
 
 
Bruno se lance dans « La cascade Zuloaga », Lara le suis 60m derrière à corde tendue puis file sur la droite direction « Le Panneau Central ». Après quasiment 2h de grimpe, le premier étage est passé.
 
 
Petite session brassage dans la neige inconsistante avant de trouver une petite arête où la neige semble porter davantage.
 
Enfin le pied du second étage. Ils optent pour l’itinéraire « Mitologico » ! Après deux très grandes longueurs ils arrivent sur la dernière banquette neigeuse au pied du magnifique troisième étage. 
 
La dernière pente de neige grimpée, le petit bivouac se fera au pied du « Memento Mori ». Il est encore tôt… le temps de profiter de ce fabuleux panorama depuis le balcon du troisième étage.
 

 

 

 

Le lendemain, « Aloïs » les attend ! Au programme le matin, c’est artif’ ! Une courte période de glace permettant de rejoindre le caillou et attention aux cailloux qui ne demandent qu’à dégringoler vers le bas. L’ascension se poursuit comme sur des œufs pour quitter le relais. Le split situé un peu plus loin est le bienvenu pour rejoindre ensuite un mini-dièdre agrémenté de quelques pitons. Voilà 1h30 que Lara est partie, Bruno le rejoint rapidement et finisse la première longueur.
 
La deuxième longueur peut commencer et le rocher est bien meilleur, il est même possible de grimper avec les mains. Arrivée au relais, place à la glace.
 

 

 
 
 

 

 
« C'est tellement génial de se savoir accroché à ce bout de glaçon perché tout en haut du cirque ! » confie Lara.
 

Après trois longueurs assez raides les voilà enfin au sommet. Pour une première visite à Gavarnie on peut dire  que c’est réussi ! 

 

 

 

 

Produits associés à cet article