02.06.2017

Ouverture pour le GMHM en terre de Baffin

Deux hautes tours granitiques d’environ 800m avaient été repérées dans le Gibbs Fjord en 2016. L’objectif maintenant pour le GMHM est d’ouvrir un itinéraire technique dans des conditions polaires.
en route vers le sommet

Départ du camp de base le 22 mai 2017 en deux vagues. Arnaud et Antoine se chargent de poursuivre l’avancée tandis que Pierre et Dimitry s'occupent de déséquiper les cordes statiques et les relais en montant vers le bivouac dans la face.

 
 

 

Les binômes se relayent et c’est le 23 mai que le GMHM se retrouve au pied du mur final ou «head wall». Le plus gros reste à venir, tous sont impressionnés par la raideur de la voie. 

C’est à 6 heures du matin qu’Arnaud et Antoine partent à l’assaut de ce mur impressionnant. Arnaud s’engage dans un dièdre qui s’élance verticalement sur plus de 100 mètres de haut. Après 12 heures d’effort, ils ont progressé de 90m. Pour l’instant le pari est réussi, mais les incertitudes quant à l’arrivée au sommet subsistent. Les 50 prochains mètres risquent d’être difficiles et engagés à cause d’un gros rocher compact. 


Le 25 et le 26 mai seront les deux jours décisifs pour l’ascension. Le crux de la voie sera une longueur de 30m qu’ils coteront en A3/A4 (c’est-à-dire une progression sur des protections aléatoires sur plusieurs mètres). C’est après 3h30 d’effort que Dimitry passe le gros des difficultés. Le sommet n’est plus qu’à deux longueurs ! Assuré par Antoine, Dimitry s’apprête à sortir de la voie. Suivi par Pierre et Arnaud, 200m plus bas, filmant avec le drone. Vers 14h, les 4 membres du GMHM se retrouvent tous les quatre au sommet de cette tour élancée. 

 

 

 

 

Une ascension d’une quinzaine de jours où chaque binôme se succède en tête. Une force qui aura permis au groupe d’arriver au sommet de cette tour encore vierge jusque-là !