10.05.2017

Voie Contamine: s'élever par pur plaisir

Cécile Thomas et Louis Laurent sont guides à Chamonix. Pour eux, cette force qui les pousse vers les sommets est leur raison d’être, leur métier et leur passion. Ce besoin de hauteur est dans leur nature, porté par ce même désir viscéral, celui de s’élever. Nous les avons suivi sur la pointe Lachenal, dans le Massif du Mont Blanc, à l'assaut de la voie Contamine.
Louis Laurent pointe Lachenal
 

 

GRIMPER: NOTRE RAISON D’ÊTRE.
Massif du Mont Blanc avril 2016 : le soleil s’élève dans le ciel et apporte enfin chaleur et lumière à la vallée. Cécile Thomas et Louis Laurent sont tous deux guides de haute montagne et membres de la prestigieuse Compagnie des Guides de Chamonix. Pour eux, la saison d’hiver est intense. Au programme, cascades de glaces, goulottes, ski de rando, ski freeride… Les courses avec clients s’enchaînent pendant plusieurs mois. Il faut jouer avec les conditions météo, trouver les itinéraires les plus sûrs et les plus adaptés à leurs niveaux et objectifs. C’est toute la complexité et l’excitation de l’exercice. Avec l’arrivée des beaux jours, le calendrier s’éclaircit et leur laisse un peu de temps. De retour d’une semaine de ski de randonnée, Cécile Thomas consulte la météo comme chaque jour. Plusieurs perturbations se succèdent et amènent certainement de la neige en altitude.
Un créneau de 24 heures se profile. L’occasion est trop belle pour la laisser passer. Cécile se jette sur le téléphone et appelle Louis Laurent, son collègue et ami. « Allo Louison, ça te dit une Contamine dimanche, pour démarrer la saison d’escalade ensemble ? Vu l’inclinaison, ça ne devrait pas prendre trop de neige. » La pointe Lachenal comporte plusieurs itinéraires d’escalade dont la voie Contamine. C’est la première voie ouverte en 1959 dans cette face par André Contamine. Classique aujourd’hui, elle n’en reste pas moins une référence, car son ouvreur a dessiné une ligne magnifique, suivant le fil de l’arête qui borde l’extrémité droite de la face. Ce parcours aérien est de toute beauté. « On n’est jamais déçu par une voie Contamine, » nous confie Louison. « Il avait le sens de l’itinéraire, souvent assez direct et engagé pour le matériel de l’époque. Il existe encore des coins en bois qui datent de l’ouverture dans la partie la plus difficile. »
&nbsp
 
« On n’est jamais déçu par une voie Contamine, » nous confie Louison. « Il avait le sens de l’itinéraire, souvent assez direct et engagé pour le matériel de l’époque. Il existe encore des coins en bois qui datent de l’ouverture dans la partie la plus difficile. »
 

 

Louis Laurent pointe Lachenal
 

 

S'ELEVER PAR PUR PLAISIR.
A 3600 mètres d’altitude, sans acclimatation, Cécile et Louison passent une courte nuit au refuge des Cosmiques. Ils le quittent au petit matin pour rejoindre le pied de l’éperon sud-est de la pointe Lachenal où se situe la voie. L’itinéraire commence à droite d’un dièdre, par une petite fissure qui part directement du glacier. L’escalade n’est pas extrême et démarre par trois longueurs en 5b. La voie est bien équipée notamment par les relais posés par Michel Piola. Le granit chamoniard offre une excellente qualité de rocher. Les protections sont fiables et l’escalade sûre. Cécile grimpe en tête jusqu’à une grande terrasse à droite d’un mur de dalle haut de 50 mètres. A cet instant, Elle se retourne sur le panorama : le cadre est époustouflant en face des arêtes de Rochefort, de la dent du Géant et des grandes Jorasses…
La sixième longueur en 6b est magnifique. La traversée se poursuit sur la gauche pour rejoindre une fissure qui permet d’escalader le mur. Louis assure la protection sur cette longueur avec des friends. Cette difficulté passée, ils continuent leur chemin à proximité de l’arête, en passant par des rochers faciles jusqu’au sommet. Cécile et Louis, tous sourires, se congratulent. Cette journée d’escalade a été une respiration dans leur saison. Ils ont pu s’élever ensemble, en toute confiance et profiter du paysage, partager l’instant présent et toute sa plénitude.
&nbsp
 
VOIE CONTAMINE
Topo voie Lachenal Chamonix
Pointe lachenal
glacier du géant - mont blanc
Altitude max : 3613m
Dénivelé : +500m
Altitude du début des difficultés : 3350m
Dénivelé des difficultés : 250m
Orientation principale : SE
Temps de parcours : 1 jour
Cotation globale : TD
Engagement : II
Qualité de l’équipement : P2+
Cotation escalade artificielle : A1
Cotation libre > oblig. : 6b > 5c