Eva Walkner

Eva Walkner 1979 Kuchl (Salzburg - A)

“ Ne jamais cesser de progresser, toujours croire en soi. ”

Enfant prodige, Eva Walkner gagne ses premières compétitions à 5 ans. Elle sait déjà que le ski c’est la vie, que la glisse c’est sa vie. « J’étais dédiée au sport ». Bosses, slalom spécial, slalom géant : autant de disciplines que d’espoirs. Et une ambition. « Je pense que chaque skieur veut un jour devenir champion olympique ».

Eva intègre l’équipe nationale autrichienne de ski alpin, monte sur ses premiers podiums en coupe d’Europe et tourne en coupe du Monde. Jeune athlète, sa motivation est mise à mal par des blessures successives et les difficiles retours dans l’élite. Ingratitude du sport de haut niveau. À 20 ans, Eva Walkner se considère comme une athlète finie, corps et âme meurtris.

La passion du ski est trop puissante pour abandonner la jeune Eva. La skieuse découvre les grands espaces, les pentes sans traces, les couloirs vertigineux et le jeu des jumps au-dessus des barres rocheuses.

Eva Walkner Eva Walkner Eva Walkner
Une réalisation

Double championne du monde freeride (2015 et 2016).

un livre

Road book. Eigon Teiner, Eva Walkner et Matthias Walkner, ebook, 2019.

Un film

Evolution of dream. Eva Walkner et Jackie Paaso. 2018.

Le milieu de la glisse n’est pas avare d’oxymores et a su inventer les compétitions de ski libre ! Pardon, de freeride. La pratique qui se veut par essence hors de tout cadre formel est rythmé par un Freeride World Tour, challenge en cinq étapes sur trois continents. Une montagne, une face haute et abrupte, une porte de départ et une autre d’arrivée. À chaque compétiteur d’inventer sa trajectoire et son rythme, en offrant du spectacle par de spectaculaires sauts des rochers émergeants. Prise de risques et adrénaline garantis ! Le jury note le choix de la ligne, la fluidité, l’engagement maitrisé, la technique, les sauts.

L’alchimie fonctionne.

Eva Walkner performe et sublime ses qualités de skieuse dans un environnement qui lui correspond. Elle est vice-championne du monde 2012. Il lui manque une marche, bien sûr. Nouveau cycle, nouveau cirque. Les voyages, les repérages, le froid, les podiums furtifs, la concurrence. Eva pousse davantage : lignes directes, backflips : « I win or I crash. »

Crash ! Blessures à nouveau. Désertion des sponsors. « Les gens cessent de croire en vous ». Un hiver off, deux autres à tenter de revenir au meilleur niveau. Mais de quoi est faite Eva Walkner ? « Mon but était de revenir et devenir championne du monde. » Volonté absolue.

Xtreme de Verbier 2015, évènement final de la saison du Freeride World Tour. Eva Walkner est au sommet du mythique Bec des Rosses, au bord de la face nord haute de 500 m, avec ses pentes à plus de 50°. Concentration, anticipation, visualisation mentale de la ligne puis plongeon dans le vide…

Deux minutes de maitrise absolue au service d’un idéal.

Eva Walkner est championne du monde.

Retour
Texte : François Damilano
Images ©Millet