Fond de montagne

Tutoyer les sommets

Depuis 6 ans, un collectif français de passionnés et d’alpinistes se mobilise pour faire découvrir la haute montagne à des personnes issues de milieux défavorisés. Un signe « qu’une réussite est possible ou que les frontières sociales ne sont pas fermées ».

Millet accompagne l’association en fournissant gratuitement des équipements afin que les membres, comme les stagiaires, puissent vivre leur expérience en montagne en étant bien équipés. Donner une seconde vie à nos produits (fin de série, produits de test) prend ainsi tout son sens en mettant à disposition ses pièces au service d’une noble cause.

Photo de groupe Association 82-400

« J’ai découvert une façon de faire de la montagne qui m’épanouit encore plus. Elle décale la motivation. Celle-ci n’est plus seulement technique mais humaine. On devient moins centré sur soi. » Ainsi s’exprime un membre du bureau de l’association 82-4000 Solidaires, la soixantaine bien entamée. Fondée en 2012 par Hugues Chardonnet, médecin, guide, diacre et « anti-héros convaincu », elle a un mot d’ordre pour le moins original : « le droit aux loisirs est un droit fondamental. La montagne touristique ne doit pas rester un ghetto de riches, car elle est susceptible d’élever quiconque s’y frotte. »

Ainsi, en collaboration avec ATD Quart Monde dans un premier temps, puis avec d’autres structures associatives (une vingtaine à ce jour), 82-4000 ouvre les portes des sommets à ceux qui n’en rêvent même pas. Après 6 années d’activité, l’association s’occupe d’une centaine de stagiaires par an et Hugues s’en étonne encore et toujours : « Le projet 82-4000 dépasse nos rêves initiaux. Au départ, il est né d’une intuition, d’un rêve de partager la montagne avec ceux qui ne peuvent s’y rendre. Nous avons conscience du rôle que peut avoir la montagne dans l’épanouissement d’une personne. Elle apporte de l’ouverture, de la liberté. »

Le toit de l’Afrique en ligne de mire

82-4000 travaille en ce moment à une expédition africaine - « probablement le Kilimandjaro » glisse Hugues Chardonnet- avec la structure francilienne Pluriels 94.

Un stage de 4 jours à déjà été accompli avec, au menu, du ski de randonnée et de la cascade de glace. « L’association ne compte pas seulement des guides ou des alpinistes. Elle a de nombreux membres actifs, tous bénévoles -seuls deux membres de l’association sont salariés à temps partiel- ce qui multiplie le potentiel de lien social créé avec les jeunes en difficulté. Pour des résultats épatants :
« Après un sommet, une fois les doutes et les incertitudes levés, les stagiaires repartent avec une autre idée d’eux-mêmes. Grâce à une confiance affermie, ils entreprennent souvent avec un nouvel entrain ce qu’ils avaient laissé de côté : formation, emploi… Ils osent croire en eux ! Et parfois, ils racontent ce qu’ils ont au fond d’eux » analyse Hugues, plein d’entrain. Une réussite à laquelle Millet a apporté sa pierre : « Millet fut l’un des nos premiers soutiens. Cela nous a stimulé. La marque nous fournit des vêtements pour les stagiaires et grâce à elle, nous disposons actuellement d’un beau vestiaire ! »

« L’alpinisme est un rêve qui a la force de relever une personne et la mener toujours plus haut. Mais il se trouve être injustement réservé aux personnes les plus favorisées. C’est le signe qu’il y a là tout un potentiel inexploité pour notre société. »