Fond de montagne

Tutoyer les sommets

Depuis 6 ans, un collectif français de passionnés et d’alpinistes se mobilise pour faire découvrir la haute montagne à des personnes issues de milieux défavorisés. Un signe « qu’une réussite est possible ou que les frontières sociales ne sont pas fermées ».

Millet accompagne l’association en fournissant gratuitement des équipements afin que les membres, comme les stagiaires, puissent vivre leur expérience en montagne en étant bien équipés. Donner une seconde vie à nos produits (fin de série, produits de test) prend ainsi tout son sens en mettant à disposition nos pièces au service d’une noble cause.

Photo de groupe Association 82-400

« J’ai découvert une façon de faire de la montagne qui m’épanouit encore plus. Elle décale la motivation. Celle-ci n’est plus seulement technique mais humaine. On devient moins centré sur soi. » Ainsi s’exprime un membre du bureau de l’association 82-4000 Solidaires, la soixantaine bien entamée. Fondée en 2012 par Hugues Chardonnet, médecin, guide, diacre et « anti-héros convaincu », elle a un mot d’ordre pour le moins original : « le droit aux loisirs est un droit fondamental. La montagne touristique ne doit pas rester un ghetto de riches, car elle est susceptible d’élever quiconque s’y frotte. »

Ainsi, en collaboration avec ATD Quart Monde dans un premier temps, puis avec d’autres structures associatives (une vingtaine à ce jour), 82-4000 ouvre les portes des sommets à ceux qui n’en rêvent même pas. Après 6 années d’activité, l’association s’occupe d’une centaine de stagiaires par an et Hugues s’en étonne encore et toujours : « Le projet 82-4000 dépasse nos rêves initiaux. Au départ, il est né d’une intuition, d’un rêve de partager la montagne avec ceux qui ne peuvent s’y rendre. Nous avons conscience du rôle que peut avoir la montagne dans l’épanouissement d’une personne. Elle apporte de l’ouverture, de la liberté. »

Juillet 2020 : Ascension du castor

Début juillet, l’association se lançait dans un nouveau projet : un stage d’une semaine pour préparer puis réaliser l’ascension du Castor dans le massif du Mont Rose.

Aurélien Vaissière, guide et athlète du team Millet, s’est chargé d’organiser et d’encadrer cette semaine de stage. Un objectif : atteindre le sommet du Castor après une semaine d’acclimatation en haute-montagne. Après quelques jours autour de l’Aiguille du midi pour que chacun trouve ses marques, le groupe a rallié le refuge Quintino Sella pour ensuite se lancer dans l’ascension du Castor dans le massif du Mont Rose.

Une réussite pour les stagiaires de l’association qui ont réussi à atteindre le sommet, culminant à 4223m, malgré le temps, la fatigue et leurs appréhensions.

Un des stagiaire de l’expédition raconte : « C’était dur mais il faut y croire, il faut aller au plus profond, il faut vraiment se lancer ». Pour lui l’équipe et l’esprit de cordée sont importants : « On peut se soutenir, on peut avoir confiance c’est vraiment l’objectif de 82 4000 ».

« L’alpinisme est un rêve qui a la force de relever une personne et la mener toujours plus haut. Mais il se trouve être injustement réservé aux personnes les plus favorisées. C’est le signe qu’il y a là tout un potentiel inexploité pour notre société. »