Guides pratiques / Comment choisir ses chaussons d’escalade ?

Comment choisir ses chaussons d’escalade ?

Choisissez vos chaussons d’escalade simplement grâce à quelques conseils pratiques. Quel que soit votre niveau, trouvez les chaussons qui vous correspondent et qui sont adaptés à votre pratique de l’escalade.

Quels chaussons d’escalade choisir en fonction du lieu de pratique ?

Selon le lieu dans lequel vous pratiquez l’escalade, les besoins en chaussons sont différents. L’escalade se pratique en intérieur, en salle ou en bloc, mais aussi en extérieur en falaise.

Si vous grimpez en falaise :
En mur vertical, choisissez un chausson rigide, avec un laçage qui descendra très bas sur le pied pour plus de précision et de force.
En dévers, optez pour un chausson qui facilite le griffé de prise. Il sera plus souple, cambré, avec une asymétrie.

Si vous pratiquez l’escalade en bloc :
Sur un site granitique, le chausson doit être bien rigide
Sur un site de grès, le chausson est souple pour descendre plus bas sur les talons et gagner en adhérence

Caractéristiques des chaussons
Falaise verticale Chausson rigide avec laçage précis
Falaise en dévers Chausse souple, cambré et asymétrique
Bloc de granite Chausson très rigide
Bloc de grès Chausson souple et adhérent

Quelles sont les caractéristiques principales du chausson d’escalade ?

Pour vous permettre de faire le bon choix de chaussons d’escalade, connaître les principales caractéristiques d’un chausson s’avère très utile. Le chausson d’escalade est constitué de quatre points spécifiques à la pratique

• La gomme est la surface de contact et d’adhérence. C’est l’élément de rigidité du chausson, ce qui en fait une pièce maîtresse. Il y a deux types de gommes dans la collection Millet :
- 4POINTS GRIP : Gomme offrant un excellent ratio adhérence/durabilité.
- VIBRAM XS GRIP : Gomme haute performance offrant des qualités d’adhérence exceptionnelles.

• La pointe du chausson est un élément important qui joue sur la précision. Une pointe fine gagne en précision ce qu’elle perd en confort, il faut donc trouver le compromis qui vous correspond.

• Les carres dépendent de l’épaisseur de l’intercalaire qui se cache sous la semelle. Le talon doit toujours rester bien en place. Vous devez sentir, lorsque vous êtes sur la pointe, une tension qui rigidifie l’ensemble en tirant sur le talon.

Quelles sont les différentes formes de chaussons ?

Pour choisir la paire de chaussons d’escalade qui vous correspond, il convient de connaître les différentes formes de chaussons qui existent. Il y a trois formes principales que l’on retrouve sur les chaussons d’escalade

La forme Advanced Fit
Forme neutre, centrale, plutôt destiné aux débutants qui recherchent le confort. Elle permet d’utiliser l’ensemble des orteils. Elle est moins technique mais permet de longues sessions moins douloureuses.

Le chausson asymétrique Performance Fit
La pointe est axée sur le gros orteil, on dit qu’il est décentré. Moins confortable et moins tolérant qu’un chausson droit, il est destiné à des pratiquants réguliers. Ces chaussons sont polyvalents et précis, ils sont donc propices à la réalisation de performances mais aussi pour un entraînement efficace.

La forme Progressive Fit
L’axe est droit sur le deuxième orteil. L’arrondi se fait en pointe pour une adhérence optimale, plus de soutien et un plus grand confort. Ce type de chausson convient au débutant car il exerce peu de contrainte sur le pied.

Au-delà de la forme, les chaussons d’escalade sont plus ou moins courbés au niveau de la voute plantaire. Pour un grimpeur occasionnel ou débutant, il est préférable d’avoir un chausson plat, plus confortable. Pour un pratiquant aguerri, les chaussons sont généralement courbés. Ainsi, le chausson sera plus technique et performant, surtout sur les blocs difficiles. Cependant, il est beaucoup moins confortable et convient aux grimpeurs avec un niveau plus élevé.

Faut-il choisir ses chaussons en fonction de sa morphologie ?

Il est important de connaître les spécificités du chausson d’escalade, mais le choix repose aussi sur la forme de votre pied et votre pointure.

Il est primordial de faire attention à sa morphologie afin de choisir un chausson qui est confortable et qui n’entrave pas votre pratique. En fonction de la forme de votre pied, le centrage du chausson n’est pas le même. Parfois, il faut privilégier un chausson droit qui aura moins de chance de vous blesser.

Au sujet de la pointure, il est nécessaire de choisir la bonne taille. Il doit être serré sans être douloureux, dans la plus petite pointure que vous pouvez supporter. Les orteils sont légèrement recroquevillés pour une plus grande force. Le chausson est à la taille parfaite lorsqu’il est correctement serré, sans qu’il n’y ait de vide entre le pied et le chausson.
• Si le chausson a une tige en microfibre doublée, il n’y a pas de risque de déformation et on peut prendre sa taille réelle.
• Pour une tige en cuir non doublée, il faut penser à « faire » le chausson, il doit donc être pris une taille en dessous de sa pointure habituelle.

Quel type de fermeture choisir ?

Les chaussons d’escalade se ferment avec plusieurs types de serrage.
Velcros : l’ouverture se situe sur le coup de pied. Sur ce type de fermeture, l’élastique est remplacé par deux ou trois velcros. Ils sont faciles et rapides à enfiler.
Lacets : les lacets sont plus longs à enfiler et à enlever mais disposent de la meilleure précision de laçage, pour un ajustement parfait au pied. Choisir des chaussons à lacets vous permet un confort certain puisque ce type de laçage est facile à régler et à adapter en fonction de vos besoins et de votre morphologie.

En résumé, vos chaussons d’escalade doivent être adaptés à votre pratique du sport pour vous permettre une session d’escalade confortable et performante. Choisissez la bonne taille et la bonne forme de chausson, et vous êtes prêts pour grimper !