Chevron noir Millet

Quel matériel pour l’escalade en fonction de sa pratique ?

Guides pratiques / Quel matériel pour l’escalade en fonction de sa pratique ?
Besoin d’aide pour bien choisir votre matériel d’escalade ? Baudrier, casque d’escalade, mousquetons, chaussures d’escalade… sont des équipements indispensables pour grimper en falaise ou en bloc, en salle comme en extérieur. Millet vous montre la voie pour trouver le matériel d’escalade adapté à votre pratique.
Escalade
Escalade

Quel est votre niveau de grimpe ?

Pratiquer l’escalade demande un minimum de matériel. Avant d’acheter votre matériel d’escalade, définissez votre niveau et la régularité de votre pratique.

Grimpeur débutant ou pratique occasionnelle

Vous avez essayé l’escalade et cela vous a plu ? Pour grimper indoor ou outdoor, la paire de chaussons d’escalade est le matériel indispensable. Souple ou rigide, vos chaussons d’escalade doivent être adaptés à votre lieu de pratique, escalade en salle, bloc ou grimpe en falaise. Débutant, vous pouvez aussi louer une partie du matériel lors des cours d’escalade et de vos premières sorties en extérieur.

Grimpeur habitué ou confirmé

Plus aucun doute : vous avez vraiment pris goût à l’escalade. Vous en maitrisez les techniques. Vous grimpez plusieurs fois par semaine en salle et, les week-ends, vous partez à l’assaut de nouveaux spots. Vos critères de choix pour votre panoplie d’escalade seront confort et durabilité. Elle dépendra aussi de vos habitudes de grimpe : entre bloc et falaise, les besoins en matériel d’escalade sont différents.

Grimpeur expert

À la recherche de performance, vous avez besoin d’un matériel d’escalade à la hauteur de vos défis pour vous assurer une grimpe en toute sécurité.

Escalade en falaise
Escalade bloc

Escalade indoor ou outdoor :
quel matériel choisir ?

Selon votre terrain de jeu, vos besoins en matériel d’escalade varient.

Escalade en salle

Pour l’escalade en salle, peu de matériel est nécessaire. Souvent cordes et dégaines sont déjà sur place. En plus de vos chaussons d’escalade, votre panoplie comprend :

  • Un baudrier ;
  • Quelques mousquetons ;
  • Un système d’assurage autofreinant ou autobloquant ;
  • De la magnésie liquide ou en gel.

Mieux vaut avoir son propre matériel quand on pratique régulièrement, car celui-ci est adapté à votre morphologie. Pour la tenue vestimentaire, optez pour des pantalons d’escalade stretch, du type legging d’escalade pour une meilleure aisance dans les mouvements.

Équipement pour faire du bloc

Pour le bouldering, les indispensables sont :

  • Une paire de chaussons d’escalade ;
  • Un crash pad, matelas pour assurer votre sécurité en cas de chute.

Et voilà, vous êtes prêt !
Enfin presque… Pour compléter votre panoplie, vous aurez aussi besoin d’un sac à dos d’escalade pour transporter :

  • De la magnésie
  • Une brosse pour nettoyer les prises après son passage ;
  • Une perche pour nettoyer les prises quand elles sont trop hautes.

La tenue d’escalade de bloc dépend de votre pratique. En indoor, un t-shirt et un legging d’escalade suffisent. En outdoor, optez pour un pantalon d’escalade très résistant à l’abrasion et, par temps plus frais, prévoyez une polaire ultra légère et résistante.

Matériel pour la grimpe de falaise

L’escalade en salle vous convient par mauvais temps, mais votre vraie passion est l’escalade de voies naturelles. Pour la grimpe de falaise, en plus de vos chaussons d’escalade et de votre sac de magnésie, votre sac à dos d’escalade doit contenir :

  • Un baudrier ;
  • Un système d’assurance autobloquant ;
  • Une brosse ;
  • Au moins une corde d’une longueur adaptée à la hauteur de la falaise ;
  • Une douzaine de dégaines ;
  • Des mousquetons ;
  • Un casque d’escalade pour vous protéger si vous tombez ou en cas de chute de pierre ;
  • Des lunettes d’assurage.

Pour préparer votre sortie et vous guider durant la grimpe, munissez-vous aussi d’un topo d’escalade.

Voir nos chaussons d'escaladeVoir nos cordesVoir nos accessoires
Chaussons - Homme - escalade - SIURANA EVO M
Chaussons - Homme - escalade - SIURANA EVO M

Quels critères pour choisir
son matériel d’escalade ?

Maintenant que vous connaissez vos besoins en matériel d’escalade, il ne vous reste plus qu’à trouver les équipements dont vous avez besoin. Casque d’escalade, sac à dos d’escalade, chaussons d’escalade : découvrez nos conseils pour choisir ces équipements essentiels à votre pratique de l’escalade.

Comment choisir son casque d’escalade ?

Pour l’escalade de falaises et de grandes voies, le casque d’escalade est indispensable pour la sécurité du grimpeur. Équipement de protection individuelle (ÉPI), le casque d’escalade protège aussi bien au sol que sur la paroi des chutes de pierre, des rebonds contre la paroi, des cascades… Pour être 100 % efficace, le casque d’escalade doit être adapté à votre morphologie. Homme, femme ou enfant : il n’existe pas de casque d’escalade à taille unique.

Même si cela peut paraitre pénible d’escalader avec un casque, cet EPI assure votre sécurité : il faut donc prendre le temps d’en essayer plusieurs pour trouver celui qui sera le plus confortable pour vous. Optez pour des casques légers avec des ventilations pour porter votre casque d’escalade par tout temps. Si vous avez froid, vous pourrez toujours mettre un bonnet sous le casque d’escalade.

Quel sac à dos pour l’escalade ?

Pour porter votre matériel d’escalade jusqu’à la salle ou pour grimper une falaise, le sac à dos d’escalade nécessite une attention particulière au moment du choix. Robuste et léger, le sac à dos d’escalade doit être peu encombrant pour éviter de vous mettre en danger lors de vos ascensions. Pour l’escalade outdoor, le volume idéal est entre 20 et 30 litres. De profil épuré, le sac à dos d’escalade ne compte que des accessoires vitaux, facilement accessibles pour y ranger le topo et les équipements d’escalade.

Voir nos sacs à dos d'escalade

Test du sac Peuterey integrale 35+10

Paul Régnier de Test Matériel Outdoor, a essayé et approuvé le sac Peuterey Integrale 35+10. "Lorsque l'on part pour des courses un tant soit peu engagées, on sait que le matériel va jouer une part dans la réussite du projet. Parfois même, il va s'avérer prépondérant. Un sac à dos performant fait partie des nécessités. Adapté à beaucoup de projets et de disciplines alpines, le Millet Peuterey 35+ se positionne comme un candidat sérieux à la perfection. Voyons ce qu'il en est après 6 mois de tests".

Le Peuterey 35+ a été testé en alpinisme hivernal, en grandes voies, et en ski de rando avec bivouac. Des parois verticales, gravies en artificiel, par conditions difficiles avec beaucoup de vent, en passant par des courses longues mais plus abordables au niveau technique et au niveau climatique, ce sac à dos a été suspendu à bien des relais.
Tests de portage : en dénivelés positifs de 1400m, en aller-retour dans la journée, je l'ai testé avec une charge de 6 à 10kg. En ski de rando, avec et sans portage des skis, je suis allé jusqu'à 14kg ponctuellement.

Sac à dos - 35 litres - Mixte - Gris - PEUTEREY INTEGRALE 35+10

Litrage - volume

Le format 35+ est un litrage très polyvalent qui correspond à une grande majorité d'activités d'alpinisme. A part les raids de plusieurs jours en autonomie et les grands séjours en altitude où l'on aura besoin de plus de volume, les 35 litres du Peuterey et sa rehausse, le portant facilement à 45 litres, en font un sac à dos pour toutes les courses à la journée, et les grandes voies sur 2/3 jours. La grande poche extérieure, qui sait se faire discrète, peut se "détendre" pour apporter 10 bon litres supplémentaires avec un accès facile.
Les 35/45 litres permettent, avec un peu d'organisation, de convoyer à la fois du matériel technique (baudrier, cordes, matériel d'assurage) ; un couchage (petit duvet et un matelas à l'extérieur du sac, sur sangles de compression), en plus du nécessaire "vêtements et nourriture".
On peut aussi l'utiliser pour des aventures plus restreintes au 3/4 de sa capacité, dans des randonnées ou des escalades à la demi-journée.

Portage

Gros point fort du Peuterey 35+, le confort et la capacité de portage. Enfin des bretelles larges et épaisses et un enveloppement du dos, jusque sous les omoplates, qui ménagent les épaules lors des gros dénivelés. Le système de portage du Peuterey 35+ et ses différents réglages font leurs preuves en terrain difficile avec des charges conséquentes.
Le dos est bien étudié avec un canal de respiration qui joue bien son rôle d'aération.
Ma première série de test s'est effectuée sur des parcours de fort dénivelé sur des parcours de crêtes en condition hivernale, en aller et retour sur la journée, avec 8kg sur le dos pour tester l'impact du sac sur les épaules et les lombaires. Résultat très satisfaisant. La largeur des bretelles ne me laisse qu'un vague impact sur le haut des épaules après 4h de montée et 3h de descente scabreuse où le sac reste bien équilibré et suit les mouvements du dos.
La suite a confirmé cet excellent portage (limité au litrage 35/45) en paroi lors d'ascensions avec une charge moyenne 6/8kg et des longs cheminements en alpinisme de printemps dans les Alpes de Haute Provence avec des charges dépassant les 10kg.
Le Peuterey 35+, par son système de portage est un sac à dos très stable et qui suit bien les mouvements du corps. Cette stabilité en fait une caractéristique intéressante pour toutes les activités de pentes raides, que ce soit en neige/glace ou rocher : le sac se fait "oublier" pendant l'ascension.
Lors de traversées d'arêtes avec un vent latéral très fort, cette stabilité s'est également fait apprécier.
La sangle ventrale est au rendez-vous de la qualité générale avec un verrouillage confortable sur les hanches et un espace réduit à une sangle sur l'abdomen, pour ne pas entraver le port d'un baudrier et les mouvements d'escalade. Son réglage est impeccable.
Compte tenu de l'assiette des bretelles, les rappels de charge devront être réglés assez serrés, surtout lors du portage des skis.
La rigidité du sac est suffisante pour porter plus de 10kg, J'ai porté au maximum 12 à 14kg c'est à mon avis le max pour ce genre de litrage. Un poids que l'on atteint assez facilement avec des skis de rando et le barda pour une course sur deux jours avec bivouac.

Sac à dos - 35 litres - Mixte - Gris - PEUTEREY INTEGRALE 35+10

Confort d'utilisation & accessoires

Question accessoires, rien ne manque. Ce qui me paraît le plus important est réussi sur ce sac :
- des sangles de compression très efficaces et l'ajout d'un passant solide pour les skis,
- sur la ceinture, un porte-matériel à gauche, et une petite poche à droite, idéalement placée et juste assez grande pour un APN. Pour moi, c'est très appréciable: je sais que mon appareil photo est toujours là, et que je n'ai pas à le chercher dans la veste ou la doudoune,
- une grande ouverture par zip vertical,
- une sangle de maintien, en haut du sac, pour une corde ou des crampons,
- deux poches zippées sur le rabat avec une attache clefs dans la poche intérieure,
- nécessaire pour gourde souple,
- rehausse de la poche de rabat pour gagner en capacité,
- deux portes piolets très fonctionnels et polyvalents (bâtons),
- et cette poche extérieure, à priori étudiée pour le port des crampons mais qui peut aussi s'utiliser pour un vêtement, de la nourriture, un thermos, une pelle... Elle permet un accès sans quitter le sac (par votre compagne ou compagnon de cordée) d'où sa fonctionnalité très intéressante.


Bref, entre son litrage polyvalent, sa rigidité suffisante, et la qualité de ses accessoires, c'est un produit fini et abouti. En passant de la sangle ventrale, à la thoracique, aux différents réglages de fermeture du sac, tous les verrouillages de sangles sont assez souples pour ne pas avoir à s'exciter dessus avec des moufles dans le blizzard. Les clips sont eux assez durs, mais costauds.

J'ai juste deux réflexions sur lesquelles je n'arrive pas à trancher :
- J'aime bien la précision et la rigidité donnée par deux sangles de rabat. Mais une seule sangle est plus facile à défaire en paroi. Ici avec deux sangles, on joue la stabilité et le maintien.
- Je ne suis pas très habitué au zip circulaire de la poche de rabat, qui ouvre en très grand, ce qui est un plus. Mais j'ai parfois peur que cette ouverture favorise la perte de matériel, surtout en paroi. De plus le zip "accroche" un tout petit peu par moments lors de son parcours demi-circulaire.

Solidité des tissus et des accessoires

Aucun signe d'affaiblissement constaté pour le moment. Cette rubrique fera l'objet de mises à jour au fil des utilisations de ce sac. Pour le moment les zips fonctionnent très bien et les tissus ne peluchent même pas. La qualité des tissus et leur solidité ne fait aucun doute au toucher.

Bilan : un sac à dos à coupe assez étroite, technique, étudié pour les activités alpines engagées mais qui sera également polyvalent pour toutes les activités de montagne que ce soit la rando en gagée, le ski de rando...
Un très bon sac à dos auquel je ne vois aucun défaut. Tout est à sa place, et surtout, le confort des bretelles en fait un sac qui ne fait pas souffrir les épaules.

Retrouvez l'intégralité du test sur le site test-materiel-outdoor.fr

Comment choisir ses chaussons d’escalade ?

Pour trouver chaussure à son pied, il faut choisir des chaussons d’escalade adaptés à votre lieu de pratique :

  • Des chaussons rigides avec un laçage précis pour la grimpe en falaise verticale ;
  • Des chaussons souples, cambrés et asymétriques pour la falaise en devers ;
  • Des chaussons très rigides pour l’escalade de bloc de granite ;
  • Des chaussons souples et adhérents pour l’escalade de bloc de grès ;
  • Des chaussons rigides et adhérents pour la pratique en salle.

Le choix d’un chausson d’escalade se fait aussi en fonction de la morphologie du pied et de sa taille pour éviter les douleurs durant la grimpe.

Voir nos chaussons d'escalade pour la salleVoir nos chaussons d'escalade pour la falaise et le bloc
En lire plus