bloc seo image

COMMENT CHOISIR SON SAC DE COUCHAGE ?

Peu importe le climat et l’activité, un sac de couchage ne se choisit pas à la légère. Millet a rassemblé dans ce guide les principaux critères à prendre en compte pour l’achat d’un sac de couchage adapté à vos besoins.

Quelle température pour mon sac de couchage ?

Qu'est ce que la température de confort ?

Chaque sac de couchage possède des caractéristiques qui lui sont propres et sur lesquelles vous devez être attentif. La plus importante de ces caractéristiques est la température de confort. Tous les sacs de couchage sont identifiés par 3 températures :

  • La température de confort : qui indique la température à laquelle l’utilisateur est à l’aise et ne ressent pas le froid dans son sac de couchage.
  • La température limite de confort : qui indique la température à laquelle l’utilisateur doit passer en position fœtale pour ne pas ressentir le froid.
  • La température extrême : qui indique la température à partir de laquelle l’utilisateur ressent le froid à l’intérieur du sac de couchage, même en position fœtale.

Arrivé à la température extrême, l’utilisateur s’expose à des risques d’hypothermie. Il est donc déconseillé de subir ce type de température dans un sac de couchage inadapté.

 

 

Évaluer la température de confort nécessaire pour mon sac de couchage

Pour choisir la température de confort de votre sac de couchage il faut vous renseigner sur les températures minimales de la zone où vous vous rendez. Soyez attentif aux écarts de température entre la nuit et le jour : dans certains pays les journées peuvent être chaudes mais les nuits glaciales.
La gamme de sac de couchage Millet est très étendue et permet de couvrir un large éventail de températures et d’activités pratiquées.
Ainsi, pour un trekking en plaine au printemps, un sac de couchage à +10° en température de confort et +6 ° en température limite de confort suffira.

En revanche, pour de l’alpinisme en haute montagne, un sac de couchage à la température de confort très basse est conseillé. Millet propose des sacs de couchage dont la température de confort descend jusqu’à -17° et la température limite de confort à -25°.

Quelle matière choisir pour mon sac de couchage ?

Choisir la bonne matière pour le garnissage de son sac de couchage est primordial, c’est d’ailleurs la principale préoccupation des randonneurs et alpinistes.

Il faut avant toute chose comprendre que le garnissage est ce qui va vous isoler du froid. En effet, le sac de couchage ne produit pas de la chaleur, il agit plutôt comme une coque imperméable qui garde à l’intérieur la chaleur produite par votre corps. Et c’est la présence d’air, qui se glisse dans le garnissage, qui va permettre l’isolation.

Le synthétique

Faciles à produire, les fibres synthétiques garantissent un prix abordable pour votre sac de couchage. Elles possèdent également l’avantage de bien isoler même lorsqu’elles sont humides.
Les sacs de couchage contenant des fibres synthétiques sont aussi très simples à laver. Vous pouvez les passer à la machine comme n’importe quel vêtement.
Les sacs de couchage garnis avec des fibres synthétiques ont aussi l’avantage d’être, en règle générale, plus légers que le duvet.

Le duvet

Le duvet, plus isolant que le synthétique, est composé de plumes et de plumettes d’oie ou de canard. Les plumes d’oie étant plus performantes que celles du canard, elles sont réservées à la pratique de l’alpinisme dans des conditions climatiques difficiles. Au-delà de ses capacités d’isolation, le duvet possède d’autres points forts :

  • Un Fill Power (nombre de pouces de duvet au cube) important. Plus ce nombre est grand, plus le duvet est de bonne qualité.
  • Un très bon rapport isolation/encombrement grâce à son pouvoir gonflant.
  • Un confort optimal.
  • Une bonne respirabilité.

Comment protéger mon sac de couchage de l’humidité ?

Le froid n’est pas le seul ennemi de vos nuits en extérieur. Il faut aussi vous méfier de l’humidité qui, une fois qu’elle s’est installée, vous empêche de vous réchauffer. Heureusement, il existe des sacs de couchage dotés de membranes déperlantes et de garnissages qui vous protège contre la pluie et l’humidité venant du sol.

Si la pluie est au rendez-vous, on vous conseille un sac de couchage imperméable et très isolant. Mais si c’est l’humidité qui vous inquiète, privilégiez plutôt les sacs de couchage en fibres synthétiques qui ne stockent ni l’humidité ni la transpiration.

Pour renforcer l’imperméabilité de votre sac de couchage, Millet a développé le sursac Bivy Bag. Avec sa membrane Dry Edge™ il ne laisse passer aucune goutte, et vous garde au sec peu importe la météo.

Il est toujours possible que votre sac de couchage soit mouillé, dans ce cas-là faites-le séchez à l’air libre dès que possible pour éviter qu’il ne s’abîme. Et n’oubliez pas de le glisser dans une housse de protection lorsque vous le transportez. Cela limite les dégâts en cas de gourde mal fermée ou de sac à dos trempé par la pluie.

Forme, fermeture et capuche : l’ergonomie du sac de couchage

Performance, confort et ergonomie, voilà les trois mots à retenir lorsque vous devez choisir un sac de couchage. Que ce soit pour de la randonnée, du trekking, ou de l’alpinisme, chaque élément de votre sac de couchage doit être étudié avec soin, notamment sa taille, sa forme et son système de fermeture.

Le duvet

La taille de votre sac de couchage est très importante. Il faut la choisir avec soin car :

  • Un sac de couchage trop petit vous empêchera d’ajouter des couches pour dormir et sera inconfortable aux niveaux des pieds et de la capuche.
  • Un sac de couchage trop grand ne vous réchauffera pas convenablement. En effet, votre corps devra produire plus de chaleur pour chauffer les espaces vides du sac.
  • Un sac de couchage trop grand augmentera inutilement la taille et le poids de votre paquetage.
  • Un sac de couchage trop petit va vous forcer à comprimer davantage le garnissage et donc vous allez perdre en isolation.

La forme et les fermetures de votre sac de couchage

La forme la plus répandue du sac de couchage pour sportifs est le sarcophage ou sac de couchage momie. Cette forme protège la tête et le visage du froid, en l’englobant dans une capuche à rabat. Resserré au niveau des jambes, il évite une déperdition de chaleur en restant au plus près de votre corps.

Si vous avez l’habitude de camper à deux, choisissez un sac de couchage avec des fermetures permettant de jumeler les couchages. La position de la fermeture latérale est aussi une question de confort : on conseille aux droitiers de la choisir à gauche et aux gauchers de la choisir à droite.

Maintenant que vous savez comment choisir votre sac de couchage il ne vous reste plus qu’à sélectionner votre prochaine destination !