15.11.2017

Rise Up Collective

La montagne est une page blanche à écrire pour les alpinistes, les randonneurs, les skieurs. Les témoins privilégiés de ces aventures verticales sont les photographes. Le but du collectif Rise Up – résidence d’artiste à ciel ouvert, en toutes saisons - est de leur donner la parole à travers leurs objectifs. Car la beauté se situe dans l’oeil de celui qui regarde.
Wadeck Gorak, Tignes
 

Pour raconter la création des gammes pour la pratique du ski de randonnée 2017/2018, depuis l’idée jusqu’à la neige, du choix des matières jusqu’aux premiers prototypes skiables, nous avons confié les manettes aux photographes du collectif Rise Up : Jeremy Bernard, Andres Beregovich et Matt Georges. Le premier s’est intéressé à la conception dans les bureaux de Millet à Annecy, le second a emmené les prototypes sur le glacier de la Jungfrau en Suisse pour les confronter au terrain hivernal et le troisième a suivi deux riders du team lors d’une belle journée de randonnée, pour repousser les limites de la pratique et des produits…
 

«METTRE L'ACCENT SUR LES Détails, sur la minutie du travail»
Jérémy Bernard - Millet BC1

Liège et épingles

Afin d’illustrer la conception des gammes, Jérémy Bernard est venu photographier le travail des chefs de produits dans les bureaux, et des mains expertes dans l’atelier en portant son attention sur les détails. Il a ensuite utilisé les mêmes panneaux de lièges pour créer ses compositions photographiques.

Jérémy Bernard - Compo

 
La vérité de la pente

Andres Beregovich a pris le relai pour mettre en lumière les tests des prototypes sur le glacier de la Jungfrau, à 3600m d’altitude. Adepte du crayon et du carnet de croquis, il a pris le temps de dessiner ses prises de vues, laissant son imagination s’exprimer au-delà des attentes d’un shooting traditionnel avec pour objectif de « regarder différemment ».

Andres Beregovich - Turn

Freerando analogique

Troisième et dernière étape, le shooting en compagnie des skieurs Wadeck Gorak et Eva Walkner. À Tignes, Matt Georges a décidé d’emmener uniquement ses appareils argentiques. Il en ressort un travail unique, précis, dont il ne découvrira les résultats qu’une fois sa pellicule développée.

Wadeck & Eva - Matt Georges

«JE ME PERMETS DE SORTIR DES SENTIERS BATTUS, ET D'essayer des choses»
Argentique - Matt Georges
 

 

Lumière, imagination et neige... Les réactions alchimiques attendues dans les yeux de nos photographes ont bien eu lieu. Pour les retrouver un peu plus en détail, on vous invite à venir faire un tour sur riseup-collective.com