Ski freeride
30.04.2015

Avec Simon Bellabouvier partie I

Simon Bellabouvier est un nouvel athlète Millet. Petite particularité, cet habitué des podiums en ski-alpi est plutôt jeune mais il n’a rien à envier à ses rivaux. Si vous avez toujours voulu connaître le train de vie d’un athlète montant, qui a tout à gagner, vous pouvez lire ici un résumé de la saison de Simon. Place à notre plus jeune athlète.

J'ai commencé à skier à Tignes le 8 Novembre, préparation automnale basée sur du foncier jusqu'à fin Novembre (avaler du dénivelé en altitude à une allure tranquille). Les conditions n'étaient pires que « pas terrible » en début de saison... Mais c'était pour tout le monde pareil.

Les premières courses de sélection sont arrivées mi-Décembre avec une individuelle qualificative à Avoriaz pour la manche de Coupe du monde (le 10 janvier à Puy Saint Vincent) et les championnats de France de Vertical  Race (début janvier). Ces courses ont été entrecoupées de petites montées sèches (Nocturne du Hameau) pour développer la VO2 max de début de saison, de travail à L'ESF de Val d'Isère en tant que moniteur stagiaire durant les vacances de Noël, ainsi que du boulot scolaire…

"A ne pas négliger : l'année du BAC !!"

 

 


J'ai réalisé de belles courses car j'ai gagné les championnats de France de Vertical Race et fait deuxième du chrono de sélection à Avoriaz.

"J'ai donc gagné mon ticket pour la Coupe du monde de Puy Saint Vincent, le 10 janvier !"

Les rendez-vous plus importants sont donc vite arrivés, sans avoir vraiment eu le temps de se préparer au mieux, à cause du faible enneigement qui persistait dans nos Alpes en Décembre et Janvier.
Mais par surprise, j'ai couru de super courses ! 3ème de l'individuelle de la Coupe du monde Junior à Puy Saint Vincent (France) et première victoire au niveau international en Sprint. Très content de ce week-end, mais la saison est encore longue !

 


Les Courses se sont donc enchainées tous les week-ends du mois de Janvier avec un chrono sélectif à Chamonix (que j'ai remporté), une coupe du monde en Andorre (où je me suis classé 3ème de l'individuelle et 8ème de la Vertical Race). Le lundi et mardi des semaines étaient consacrés à du travail personnel au lycée puis je repartais le mercredi ou le jeudi pour de nouvelles  épopées ! Les voyages ont été fatiguants surtout lorsqu'on reste plus de 10h dans le bus... Le transport est une chose qu'on ne perçoit pas mais qui puise quand même beaucoup de "jus" !


L'objectif de la saison est arrivé avec les Championnats du monde à Verbier (Suisse - Val de Bâgnes) qui se déroulait du 6 au 12 Février. Au programme, 3 courses dispatchées sur une semaine. Le vendredi, il y a eu le Sprint où je me classe 3ème (objectif de la saison atteint avec une médaille aux mondiaux). Le dimanche, la Vertical Race où je termine 4ème au Sprint avec mon collègue Swann Juillaguet. Il a été plus fort. Tout de même, bien satisfait de cette place !

 

 

"Le lundi et mardi des semaines étaient consacrés à du travail personnel au lycée puis je repartais le mercredi ou le jeudi pour de nouvelles  épopées ! Les voyages ont été fatiguants surtout lorsqu'on reste plus de 10h dans le bus..."

 

Le mardi, c'était le jour de "la course de ski-alpinisme", un jour plutôt spécial pour moi car après avoir fait 4ème à la course plus bagarre pour la 3ème place, je casse un ski dans la dernière descente...

"Déçu bien sûr, mais il faut relativiser, nous sommes jeunes et des courses il y en aura encore des milliers !"

 


"J'ai passé de super moments avec toute l'équipe de France, dans une ambiance conviviale et sans prise de tête. De super souvenirs et une organisation digne des "Suisses"! Quelques jours de repos et des sorties en pleine montagne étaient bienvenus ! Des semaines comme celle-ci puisent beaucoup dans les ressources aussi bien physiques que mentales."