Ski de randonnee
Conseils
08.10.2018

Conseils pour débuter le ski de randonnée

Le ski de randonnée, c’est de la randonnée… mais à ski. Cette discipline requiert un apprentissage technique et une bonne maîtrise du matériel. Atteindre les sommets nécessite de bien connaître ses limites. Redescendre les pistes skis aux pieds en toute sécurité exige des compétences qui ne s’improvisent pas. Nous vous donnons ici 5 conseils pour bien préparer vos premières sorties en ski de randonnée.

Savoir s’équiper pour le ski de randonnée

Les premiers temps, louez votre matériel. Un professionnel vous conseillera sur les skis et les fixations adaptées à votre niveau, sur les peaux, les chaussures, les bâtons et le matériel de sécurité indispensable :

  • - Le DVA (Détecteur de Victimes d’Avalanches).

  • - Une pelle.

  • - Une sonde.

bloc seo image

Pour votre plus grand bonheur de randonneur, ce sport, plus physique que le ski alpin, exige un matériel léger.

  • - La paire de skis paraboliques (sinon rien !) sera choisie dans une dimension inférieure de 10 cm à votre taille.

  • - En ce qui concerne les chaussures, soyez intransigeant sur leur confort. Vous allez marcher et skier avec pendant des heures. Gardez-les aux pieds chez le loueur pendant un bon quart d'heure pour évaluer leur confort et apprendre à les connaître, techniquement parlant.

  • - Les vêtements vous permettent de vous adapter aux changement de la météo mais aussi en fonction de votre effort. Pour cela, on adopte toujours la méthode des 3 couches : sous-vêtements thermiques et respirants, couche chaude comme une polaire et enfin une veste de protection coupe-vent et anti-pluie.

  • - Le sac à dos est indispensable. Il est conseillé de choisir un sac à dos ARS pour une sécurité maximale. Il contiendra de quoi se ravitailler et le matériel de sécurité.

  • - N’oubliez pas les lunettes de soleil, la crème solaire, les gants et le bonnet.

  • - Votre portable doit être chargé et allumé.

bloc seo image
  • Comparer
  • Nouvelle collection
    Comparer
  • Comparer

Chausser les skis de randonnée

Vous le savez sans doute, mais il est bon de le répéter pour les novices : pour assurer les montées, des peaux plus ou moins techniques se fixent sous les skis. Elles se lient depuis la partie haute de la spatule, puis se collent sur toute la longueur du ski jusqu’à un crochet sous le talon.

  • - Les chaussures, elles, possèdent deux positions, l’une pour la marche et l’autre pour skier.

  • - Vous devez préalablement bloquer les fixations pour pouvoir monter. Dans ce cas-là le talon bouge librement.

  • - Il sera bloqué dans les descentes.

  • - Attention à bien attacher les lanières liant les skis aux mollets, car si vous déchaussez, vos skis redescendront sans vous ; ils ne disposent pas de freins comme les skis alpins.

bloc seo image

Débuter en ski de randonnée : la glisse

La randonnée à ski se déroulera le plus simplement du monde si vous évitez de lever le ski pour avancer. Le ski glisse sur la pente puis se bloque grâce aux peaux pour éviter de redescendre. Petit à petit le mouvement prendra son ampleur et vous prendrez votre rythme. Des cales de montée posées sous les talons soulagent les mollets pendant l’effort en donnant aux pieds une horizontalité naturelle pour les muscles.

bloc seo image

Manger et boire (de l’eau)

Le ski de randonnée étant un sport exigeant, il est indispensable de s’hydrater souvent par petites quantités et de s’alimenter régulièrement. Lorsque vous serez parvenu au sommet, la fatigue ne doit pas vous interdire de redescendre alors faites des pauses et profitez du spectacle. La descente est souvent le meilleur moment de la journée si la technique suit !

bloc seo image

Ski de randonnée : savoir choisir un itinéraire adapté à ses compétences

Vous voilà prêt pour vos premières pentes. Choisissez un itinéraire dont le dénivelé et les difficultés techniques ne vous poseront pas de problèmes. Il est aussi nécessaire de consulter les cotations et les topoguides pour choisir votre randonnée mais aussi d’avoir une carte avec vous ainsi qu’une boussole et de définir un itinéraire précis.

bloc seo image
  • - Il faut savoir qu’un débutant grimpera environ 250 m de dénivelé positif/heure.

  • - La descente ne doit pas devenir un enfer avec des sentiers étroits dont la neige est mauvaise.

  • - Vérifiez la qualité de la neige. Vous pouvez trouver plusieurs types de neige sur votre parcours, par exemple : de la neige fraîche s’il a neigé récemment, de la neige croûtée s’il a gelé, de la neige humide voire collante si les températures augmentent.

  • - Étudiez soigneusement la météo du jour, car elle peut vite rendre la randonnée impossible. Un grand froid ou l’annonce d’un jour blanc par exemple remet grandement en cause la sortie. Un jour blanc, c’est lorsque le plafond nuageux est très bas, qu’il neige et parfois même qu’il y a du brouillard. Autrement dit, tout est blanc et on distingue très mal les obstacles et ls variations du sol. Il peut être extrêmement dangereux de skier dans ces conditions.

  • - N’hésitez pas à reporter votre sortie si les conditions ne sont pas optimales.

Pour plus de sécurité, vous pouvez faire appel à un guide pour vos premières sorties. Celui-ci vous accompagnera et vous conseillera afin de vous faire adopter les bons gestes et les bonnes compétences.