Escalade
17.05.2016

Mexico Climbing Trip

Grimper l’une des faces les plus longues du monde ? Sébastien Ratel, membre du GMHM (Groupe Militaire de Haute Montagne) et Aurélie Didillon, professeure d’escalade aguerrie, ont décidé de relever ce défi au cœur des canyons mexicains…
Sébastien Ratel à flanc de paroi

"Le Mexique est tristement connu pour ses narco trafiquants. Aussi avec Aurélie Didillon nous voulons nous faire quelques lignes, d’escalade bien sûr... Mais nous avons apporté notre propre poudre, de la magnésie évidement. Deux voies ont particulièrement retenu notre attention. La première sur la paroi d’El Gigante s’appelle « Logical Progression ». Cette face porte bien son nom car c’est sûrement la voie sportive la plus longue du monde : 800m en 7C+ max. La seconde sur le bord de la cascade de Basaseachi est d’une longueur plus modeste mais plus soutenue : « Subiendo el Arcoiris », 300m, 8a max.

 

Après cinq jours pour rejoindre notre petit coin de paradis et surtout récupérer du  décalage horaire nous rencontrons  Valentin,  prononcez « Valentine ».  Il sera notre guide pour rejoindre le pied du géant. Comprenez qu’il élève des vaches et que c’est le seul à connaître le coin comme sa poche ainsi que les narco qui cultivent dans le secteur…

 

&nbsp

 

La paroi est raide, du pied nous ne voyons pas le sommet.  Notre projet de tout enchainer en libre paraît bien audacieux au vu du menu qui nous attend : une trentaine de longueurs dans le 7, pour 3 jours de grimpe et le hissage  de tout notre barda.

Après une nuit au pied nous attaquons tôt. Le mur restant à l’ombre jusqu’à 16h. Le début est plus facile nous nous acclimatons au style pour rejoindre notre première vire de bivouac vers 13h. Après une petite pause nous partons défricher les deux longueurs du dessus. Aurélie trouve les méthodes du premier 7c ce qui me permet de le réussir du premier coup. Elle l’enchainera juste après. Pour le 7c+ suivant, c’est à moi de déchiffrer. Aurélie le manque de peu flash. Le soleil arrive, mais je me décide à faire quand même un essai. Ça passe juste juste ! Nous redescendons sur notre vire pour un repos bien mérité.

Aurélie Didillon

Au réveil,  sans échauffement  Aurel rate encore son essai. Malheureusement nous n’avons guère de temps pour un run supplémentaire… Nous poursuivons. Cette journée, seul un autre 7c nous demande un essai chacun. Juste avant le cagnard nous gagnons la seconde vire. Nous commençons à être bien fatigués. Seule la perspective de notre sac allégé de notre eau nous remonte le moral.
 

Après un petit 7b « d’échauffement » nous retrouvons nos esprits. Nous  devons réussir quasiment toute les longueurs à vue si nous voulons sortir… Transcendé par cette perspective je m’arrache en tête et nous arrivons au pied du dernier 7c+. En homme galant je laisse ma place à Aurel… Elle est sensée nous trouver les méthodes. Au bout de 10 minutes de combat elle n’est toujours pas pendue dans la corde. Elle cherche mais elle trouve ! 20 minutes plus tard elle semble sortir du raide. Poussée par mes encouragements elle songe maintenant à l’enchainement à vue ! Elle disparaît dans une dalle puis j’entends crier relais.  C’est énorme !!! Je hurle mes félicitations. Puis je redescends sur terre, maintenant il faut que je réussisse aussi… Je sens une légère tension sur mes épaules… Dès le début les prises sont petites et Aurel est trop loin pour m’indiquer les méthodes.  Je cherche et sens mes bras se gonfler d’acide. Puis je commence à entendre la voie de mon assureuse. Je dois me rapprocher ! Je donne tout pour sortir des ce maudit dévers. Maintenant il reste 4 longueurs. Et on va le faire !

 

Sébastien Ratel en plein ascension
&nbsp
 

 

 

Au sommet Valentin nous attend, faisant la sieste sous son chapeau de cowboy.

Après une petite semaine repos tourisme nous retrouvons la motivation de mettre nos pieds dans les chaussons d’escalade.
Nous travaillons deux jours les longueurs clés de la voie de la cascade. L’escalade y est superbe et très variée. Nous nous sentons prêts pour un essai en libre. Cette fois nous jouons la partition parfaite. Nous enchainons les dièdres, dalles et autres dévers tous les deux du premier coup !  Au sommet, seuls, cette fois nous savourons une dernière fois le paysage magnifique de ce canyon. "

Associated products to this new
  • Noir
    Vert
    Gris

    Prix normal 64,95 €

    Special Price 45,47 €

    -30%
    mil-hiver-18
    Comparer