Alpinisme
Escalade
24.10.2018

ICE, CRACKS AND PANCAKES

Carnet de voyage de Symon Welfringer, jeune membre du Team Millet

Tempétueux mais Chaleureux.

De retour de deux mois d'aventures sur le nouveau continent. À base de neige pulvérulente et fissures sanguinolentes. Cette première partie se déroule dans les contrées Alaskaïennes reculées du massif des Neacolas Mountains, cet endroit reste encore très peu exploré essentiellement à cause des conditions météo qui y sont particulièrement rudes. Nous partons donc avec l'Equipe Nationale d'Alpinisme pour trois semaines d'autonomie sur l'un des glaciers du massif. Après notre dépose par avion sur le glacier, nous profitons du beau temps pour faire un premier repérage du massif, tout le monde est vite séduit par toutes ces faces vierges et chacun s'imagine un projet qui le motive. Pour goûter à l'alpinisme local, nous partons à 4 pour tenter d'ouvrir une voie sur un sommet vierge juste en face du camp, mais les conditions de neige compliquées et l'arrivée du mauvais temps nous font faire demi tour au 2/3 de la face. Ce mauvais temps sera le thème principal de notre séjour ...

bloc seo image

Une déneigeuse tu deviendras.

Comme énoncé précédemment, la neige et le vent ont été au programme de presque chaque journée passée sur le glacier des Neacolas Mountains. Ainsi, une journée classique commence par la surprise de voir l'entrée de sa tente bouchée par le demi-mètre de neige fraîche tombée dans la nuit. Le déneigement peut sembler être une activité plutôt ludique quand on est enfant mais avec l'âge on se rend vite compte qu'à part pour les bonhomme de neige, creuser ce truc blanc c'est pas marrant.
Après un sprint effréné jusqu'à la tente messe, chacun se retrouve. Malgré cette mauvaise météo, le moral des troupes reste très positif. Nous débattons sur divers sujets permettant à chacun de se connaître un peu mieux.

-
Après un sprint effréné jusqu'à la tente messe, chacun se retrouve. Malgré cette mauvaise météo, le moral des troupes reste très positif. Nous débATtons sur de divers sujets permettant à chacun de se connaître un peu mieux.
bloc seo image
bloc seo image
 

 

Alpinistiquement parlant, nous profitons d'une belle journée ensoleillée optimisée à la perfection et partons pour un tour à ski autour du sommet emblématique du secteur, le Citadel. Skier au milieu des crevasses encordés tous les sept au milieu de ces étendues neigeuses est un moment incroyable. Plus tard, nous ouvrons un second itinéraire à ski avec Mémé, de bonne heure nous décidons de partir malgré le mauvais temps, les conditions ne sont pas si horribles ... Finalement nous devons nous contenter de ces deux belles journées de ski.
Mais, ce n'est pas ce que je retiens de cette belle escapade, rester deux semaines et demi au milieu de nulle part avec ces 7 lascards de l'Equipe Nationale d'Alpinisme, n'avoir aucun souci que le temps qu'il fera le lendemain, regarder la neige tomber et le vent souffler, ça a son charme !!

bloc seo image

Jusqu'en haut de la paroi, ta maison tu hisseras.

Après nos pérégrinations enneigées, avec l'ami Raphaël nous décidons de prendre route vers le grand Sud et ses parois granitiques plus hautes les unes que les autres.
Ce sera une découverte pour moi, un retour aux sources pour Raph, nous avons presque deux semaines pour profiter des fissures Yosemythiques.
Suite à quelques jours d'affutage draconiens pour évacuer le surplus de graisse Alaskaïenne, nous sommes d'aplomb pour faire de l'escalade à mains nues.
Notre première belle expérience s'est faite dans Astroman, cette voie permet de découvrir le Yos dans toute sa splendeur y compris les cheminées sordides, la longueur du Harding Slot (cheminée étroite dans lequel il est complexe de se faufiler) laisse un souvenir impérissable, une seconde naissance au sens propre du terme pour ma part.

bloc seo image
bloc seo image
&nbsp

Nous nous vengeons ensuite sur des longueurs moins fissurées mais plus techniques vers Final Frontier (8a max). Style radicalement différent mais toujours aussi esthétique avec des petites prises comme on sait faire. Quelques couennes et un bon repos plus tard, nos sacs sont parés pour 5 jours d'escalade dans la voie Golden Gate (7c+/8a max) sur El Capitan !!
De la cheminée engagée au splitter parfait en passant par les réglettes en traversée, tout y passe. Cette paroi est clairement un des plus beaux bout de cailloux du monde.
Chaque jour, le gaz s'intensifie, on monte le Portaledge pour une belle nuit étoilée les fesses au dessus du vide.
Une certaine routine s'installe, plutôt agréable d'ailleurs hormis les douleurs aux doigts ensanglantés qui s'intensifient chaque jour. Pendant ces 5 jours, le hissage de sac a pris une nouvelle saveur, comme une impression de traîner un Boeuf bien engraissé au bout de sa Trail Line.
La grimpe est incroyable mais il est souvent dur d'en profiter avec toute la logistique du Bigwall. Finalement, les moments de repos sont quand on grimpe.

-
Ces deux mois d'escalade entre neige et rocher furent un ensemble de super moments passés avec des personnes toutes aussi drôles qu'interessantes. Plus le temps et plus l'envie de repartir pour de nouvelles aventures grandit !
bloc seo image
bloc seo image
bloc seo image
bloc seo image
&nbsp