Ski de randonnee
Expedition
01.03.2016

Qui connait les montagnes d'Iran?

Le mois dernier, Jean Annequin nous faisais rêver au Japon. En février, la magie du ski de randonnée opère toujours, mais en Iran cette fois ci. Récit :

"Peut être connaissez vous le mont Damavand avec ces 5610m situé juste au nord de Téhéran. Recouvert de neige l’hiver il attire par sa hauteur quelques skieurs étrangers. 

Et pourtant ce n’est pas là que nous avons été skier. Direction les monts Zagros, qui s’étendent du Nord au Sud le long de la frontière Irakienne. Rien que part cette situation géographique, on peut se poser la question sur le plan sécurité. 

Les monts se trouvent 100% en Iran. La plus part des villages sont situés à plus de 2000m d’altitude. 

Les villageois vivent essentiellement des troupeaux de moutons qu’ils transmuent l’été pour les faire paître sur les hauts plateaux. Bien loin des problèmes géopolitiques, la vie dans ces montagnes est pastorale. Ici on vit loin des images que les médias européens nous montrent. 

Jean Annequin en Iran
 
Jean Annequin en Iran
 
Jean Annequin en Iran
 
&nbsp
 L’hiver, reclus dans leurs petites maisons à toits plats, les villages se couvrent de neige. La plus part des accès sont bloqués. Les villageois vivent presque en autarcie. 

Il y a quelques années je suis venu explorer ces montagnes. Après deux voyages, j’ai pu inventer un raid de village en village. Le soir une petite famille nous accueille dans sa masure. Les tapis persans nous servent de matelas. 

Cette année la poudreuse et le soleil sont encore au rendez-vous. Les montagnes s’étendent à perte de vue. Et seule notre fatigue nous limite dans le choix des itinéraires. 

Jean Annequin en Iran
 
Jean Annequin en Iran
 
Jean Annequin en Iran
 
&nbsp
Après 10 jours à explorer une toute petite partie de ces montagnes, il est temps de profiter de la douceur et des merveilles d’Esfahan. Si dans les montagnes les températures sont souvent proche de -15°, à trois heures de route, Esfahan, situé aux portes du désert jouit d’un climat doux en hiver. Il fait bon flâner dans le souk avant d’aller visiter un des nombreux anciens palais. Le soir venu, manger sur une des terrasses dominant la place Naghsh-e Jahan est un régal. 

Pour tous skieur de randonnée il faut une fois dans sa vie venir skier en Iran. L’année prochaine c’est sûr que je retournerai, continuer à explorer ces montagnes. "

Jean Annequin