Ski de randonnee
Expedition
19.04.2016

L’Islande ou le ski au pays des trolls.

On imagine l’Islande en terre sauvage, aux paysages incroyables, où la nature est propriétaire. Quand ses reliefs se recouvrent de neige, le blanc se marie avec le bleu du ciel, et il ne reste plus qu’à admirer. Les skis chaussés, Jérémy Janody nous délivre sa vision de ce pays extraordinaire, à travers une exploration entre mer et poudreuse.

"Après de nombreuses années passées à écumer les pentes raides, j’avais décidé cette année de prendre un peu le temps pour l’exploration d’autres massifs.
Saisissant une opportunité de travail en Islande, je prépare mes bagages et décide de retourner dans ce pays que j’avais déjà commencé à explorer l’an passé en réalisant quelques couloirs inédits.

« L’Islande c’est plat » : c’est ce que 100 % des skieurs et montagnards s’imaginent pourtant je peux vous garantir que certaines pentes et couloirs sont bien plus raides et exposés que dans les Alpes, le vent, la neige et parfois la pluie sculptent la neige.

Cette année je travaille donc avec Jökull Bergmann un célébré guide UIAGM Islandais et son équipe, mélangeant héliski et ski de randonnée, le compromis idéal pour accéder aux faces les plus reculées, ici ce n’est pas les Alpes, le secours en montagne n’existe pas. En général un gros hélico avec des plongeurs vient vous chercher, mais certainement pas un chien d’avalanche.
La météo est peu fiable, il n’y a pas de train ou remontée mécanique, on ne compte donc que sur nous et l’organisation d’un secours peut-être assez difficile.

 

Jérémy Janody en Islande

 

La région de la Péninsule des Trolls, c’est à dire tout le massif situé entre Akureyri et Saudárkrodur est le paradis du ski de randonné et de couloir, les sommets ne sont pas très hauts, en moyenne 800 à 1000 m , parfois un peu plus, mais on y déniche des pentes vraiment parfaites, on peut empiler une belle descente en neige de printemps le matin ( Versant sud) et une autre en versant (ouest) l’après-midi , soit des enchainements de presque 1800m à 2000m  en skiant jusqu’à l’océan arctique s’enfilant dans les magnifiques Fjords.

La Face sud-est du Arfinnsfjall est un bel exemple de ces lignes épurées qui permettent un ski rapide et fluide dans des pentes à 35°/40° jusqu'à l’océan, ici pas de soucis nivologique, c’est de la neige de printemps, on ski vite !

En Islande il faut être patient, la météo est souvent capricieuse, mais elle change très vite, il n’est pas impossible dans la même journée d’avoir 4 saisons ! Mais ici les journées sont longues dès le mois de mars, il faut prendre le temps d’observer et surtout ne pas hésiter à bouger dans le Fjord voisin qui sera peut être abrité du vent.

«l’Islande est idéale pour le ski de randonnée à condition d’être patient et curieux.»
Jérémy Janody en Islande
 

 

 

La neige Islandaise est souvent très stable, enfin c’est un grand mot, les quelques heures après une tempête sont explosives ! Mais l’océan tout proche participe à la stabilisation du manteau neigeux, il n’y a jamais de grosse condition de poudreuse comme en Alaska ou dans les Alpes quelques fois, mais plutôt des conditions de poudreuse soufflée ou légèrement réchauffée, c’est très agréable, et l’avantage c’est que l’on ne galère pas à faire la trace.

Vous l’aurez compris, cette partie de l’Islande est idéale pour le ski de randonnée à condition d’être patient et curieux.

En ce qui concerne les activités à faire en dehors du ski ? Elles sont nombreuses, c’est un paradis pour les animaux marins en tout genre, les oiseaux. La nature est préservée et vous ne serez pas embêté par le monde. Le cocktail idéal restant une bonne journée de ski et un happy hour dans un des fameux bains chauds de l’île complètements naturels avec une bonne odeur de sulfure d’hydrogéne (œuf pourri). Ne vous inquiétez pas on s’adapte vite à cette odeur qui ne colle pas à la peau.

 

Jérémy Janody en Islande

 

Ci-dessus, grand ski dans la vallée de Karlsardalur, les plus intrépides pourront aller frotter leurs spatules dans les faces nord au fond de la vallée ou sud-est du Hrafnbjargahnjukur ! Imprononçable ce nom pour moi.

Enfin l’Islande c’est aussi le pays des bons vivants, les Islandais sont des gens adorables et qui savent vivre, je pense que le stress est quasi inexistant dans cette partie de l’Ile, et si vous sortez boire un verre dans l’un des rares bars, vous aurez peut-être la chance de discuter avec un pêcheur qui vous racontera toutes ces aventures et vous proposera même peut-être une petite excursion !"

 

Jérémy Janody en Islande

 " Moment de détente face à l’océan arctique après une bonne session ski ! "

 

Jérémy Janody