29.10.2018

Préparer l’ascension du Mont-Blanc

4 810 mètres ! Ce chiffre est la signature de notre Everest à nous : le mont Blanc. Tous nos conseils pour bien préparer l’ascension du plus haut sommet d’Europe.

L'ascension du mont Blanc : l'entraînement physique

Pour optimiser votre condition physique et obtenir des qualités cardio au top, programmez un entraînement se déroulant sur 3 ou 4 mois avant l’ascension. Les sports d’endurance à privilégier sont :

  • - Le footing (10 à 15 km) ou/et le vélo (sorties de deux à trois heures) en plaine, deux à trois fois par semaine avec contrôle cardio.

  • - Ensuite, les mêmes sports mais avec une programmation de dénivelés de plus en plus importants pour muscler les cuisses et les fessiers. Monter c’est bien, mais attention à la descente en cas de fatigue importante !

  • - Les citadins peuvent se préparer sur des escaliers ou des rues en pente. Un dénivelé de 100 mètres répété peut constituer un bon début d’entraînement.

  • - Il faut étalonner l’entrainement en intensifiant l’effort petit à petit. Par exemple, prévoir des ascensions de préparation peut être une bonne idée afin de s’entraîner au dénivelé important et ainsi être capable d’affronter un dénivelé de 1500 mètres aller-retour sans être fatigué.

  • - La dernière phase de la préparation consiste à s’acclimater à l’altitude en passant au moins deux jours à plus de 2 000 mètres juste avant la date prévue de l’ascension.

bloc seo image

Pour la technique :
L’idéal de préparation étant de participer à un stage spécifique Mont Blanc de quelques jours (de 2 à 6 en fonction du niveau de base) en compagnie d’un guide professionnel de haute montagne qui vous initie à :

  • - la maîtrise du cramponnage

  • - l’utilisation du piolet

  • - à l’encordement.

bloc seo image

On notera aussi que des connaissances alpines sont nécessaires. Evoluer en haute montagne ne se fait pas comme ça.

La préparation du matériel pour l’ascension du mont Blanc

Évoluer à 5 000 mètres d’altitude (les -15° en été sont fréquents) requiert une préparation matérielle minutieuse. Le guide fournit le matériel technique :

  • - Le piolet

  • - Une paire de crampons

  • -Le casque et le baudrier

  • -La corde.

bloc seo image

Votre équipement personnel sera le suivant :

  • - Le sac à dos entre 30 et 40 litres pour une obligation de maximisation de l’espace et du poids

  • - Des chaussures d’alpinisme cramponnables

  • -Un casque

  • -Une lampe frontale avec des piles neuves

  • - Un ou deux bâtons de randonnée

  • - Des "compeed" pour soigner les ampoules

  • - De la crème solaire

  • - Des boules Quies pour pouvoir dormir au refuge

  • - Du paracétamol en cas de mal de tête dû à l’altitude

  • - Le téléphone portable chargé

  • -Un couteau (de type couteau suisse)

Des vêtements adaptés

  • - Un T-shirt et un collant respirant

  • - Deux polaires : légère et épaisse

  • - Une doudoune

  • - Une veste de protection type Gore Tex

  • - Un pantalon à guêtre

  • - Un bonnet

  • - Des gants et des surgants de ski

  • - Des chaussettes chaudes sans couture

  • - Un masque de ski en cas de vent

  • - Des lunettes de soleil .

bloc seo image

La préparation des vêtements peut être à adapter en fonction de la météo. Votre guide vous donnera tous les renseignements nécessaires sur ce que vous devez emmener.

Se nourrir n’est pas une option

À la suite d’un petit déjeuner pas très copieux et surtout pris très tôt, prévoyez des pique-niques composés d’aliments à sucres lents ainsi que des barres énergétiques, des fruits secs, des pâtes de fruits pour les pauses. On privilégiera une alimentation riche en sucres lents les jours précédant l’ascension et le soir, pour récupérer. Sans oublier une gourde d’eau et pourquoi pas un thermos de thé pour se réchauffer et s’hydrater.

bloc seo image

Les voies vers le mont Blanc doivent être choisies avec soin

Pour les alpinistes débutants, plus aguerris ou les compétiteurs, les topoguides vous présentent les possibilités suivantes pour gravir le mont Blanc :

  • - La Voie Normale par le refuge du Goûter.

  • - La Voie des 3 Monts.

  • - Le "One shot" depuis la vallée de Chamonix (4000 mètres de dénivelé !).

bloc seo image

Si l’ascension du mont Blanc est parfois décrite comme une partie de plaisir, il n’en est rien. Il est important de rester persuadé que chaque pas en haute montagne est potentiellement dangereux et doit être accompli avec une attention particulière.

S’entourer pour l’ascension du Mont blanc

Gravir le Mont Blanc n’est pas toujours gagné d’avance. L’altitude peut être dure à supporter pour certains mais surtout, les conditions météo jouent un rôle prépondérant dans la réussite ou non de l’ascension. Plusieurs tentatives sont parfois nécessaires avant d’atteindre enfin le sommet tant attendu. Pour mettre de son côté toutes les chances de réussite, il est préférable de faire appel à un guide à Chamonix. Celui-ci vous guidera dans votre préparation et vous conseillera sur le matériel. L’accompagnement d’un professionnel n’est pas à négliger, d’autant plus qu’il existe des périodes bien précises pour réaliser cette ascension hors normes : en général en été de juin à septembre, en fonction de l’ouverture des refuges. D’ailleurs, il est indispensable de réserver une place en refuge suffisamment à l’avance. Il existe plusieurs refuges :

  • - Albert 1er

  • - Argentière

  • - Conscrits

  • - Cosmiques

  • - Couvercle

  • - Durier

  • - Gouter

  • - Plan Glacier

  • - Requin

  • - Robert Blanc

  • - Tête Rousse

  • - Tré-la-Tête

  • - Vallot

bloc seo image

Vous pouvez faire votre réservation de refugeICI