bloc seo image

LA SÉCURITÉ EN SKI DE RANDONNÉE

Le ski de randonnée connaît un succès grandissant, de nombreux skieurs recherchent aujourd’hui un petit coin de neige fraîche et vierge, tout en appréciant l’effort physique de cette pratique et le sentiment plus profond de retour à la nature. Toutefois, ces sorties hors des sentiers battus ne sont pas sans risques et nécessitent des connaissances et une analyse précise du manteau neigeux, voire l’accompagnement d’un professionnel pour les plus néophytes. Une sortie en ski de randonnée ne s’improvise pas et demande une bonne préparation, une connaissance des règles de sécurité de base et un équipement adéquat pour profiter sereinement des pentes vierges et enneigées.

Le matériel de sécurité en ski de randonnée

Le danger principal en ski de randonnée est les avalanches. Il faut être en mesure de réagir rapidement, pour soi comme pour les autres randonneurs du groupe. Pour cela, il existe des connaissances de base à avoir. En effet, il faut être capable de savoir lire le terrain, comme par exemple savoir repérer une pente à plus de 30%, analyser la neige, mais aussi être au courant des températures et de la météo. Le ski de randonnée impose aussi d'emporter un équipement de sécurité minimum dans votre sac à dos :

  • un DVA (détecteur de victime d'avalanche) : ce petit boîtier émet et reçoit des ondes qui permettent aux secours de vous localiser même sous une épaisse couche de neige et vous aident à retrouver une personne ensevelie. Il est nécessaire de se former à l’utilisation de cet appareil afin de savoir l’utiliser si besoin. Pensez à l'emporter avec les batteries chargées et à activer le mode "émission" mais aussi à tester son fonctionnement avec les autres membres du groupe en se repérant les uns les autres avant la sortie;

  • un casque de ski ;

  • des outils indispensables, comme une pelle, pour repérer et secourir rapidement les personnes aux victimes d'avalanche ;

  • une couverture de survie : elle pourra vous permettre de résister au froid en attendant l'arrivée des secours dans des conditions météo défavorables.

bloc seo image
  • Comparer

Ski de randonnée : la météorologie et les conditions d'enneigement

Il est impératif de connaître la météorologie et les conditions d'enneigement avant de s'engager dans une activité de ski de randonnée.

En montagne, le temps peut très vite changer. Pas question de se référer simplement au joli ciel bleu que vous voyez de bon matin, pour vous retrouver ensuite coincé dans une tempête ou sous des précipitations aveuglantes. Vous disposez de plusieurs lieux ressources pour prendre connaissance des prévisions météorologiques :

  • le bureau des guides : c'est certainement l'endroit le plus prisé des randonneurs à ski, car on y retrouve aussi bien les derniers bulletins météo actualisés, que des personnes expérimentées toujours prêtes à partager leurs connaissances de la montagne et leurs estimations du temps dans les heures à venir ;

  • l'office du tourisme qui dispose des bulletins de Météo France ;

  • le site Météo France qui présente un bulletin spécialisé montagne.

bloc seo image

Un passage au bureau des guides est aussi l'occasion de s'informer sur les conditions d'enneigement. En montagne, il faut savoir surveiller le ciel, mais aussi le sol. Pour cela, vous pouvez consulter le BERA (Bulletin d'Estimation du Risque d'Avalanche) édité par Météo France.

Ce risque d'avalanche est codifié en 5 niveaux :

  • niveau 1, risque faible (drapeau jaune) : le manteau neigeux est globalement stable et des coulées ne peuvent survenir que dans secteurs avec une forte déclivité et présentant des ruptures de pente ;

  • niveau 2, risque modéré (drapeau jaune) : la stabilité du manteau neigeux est toujours satisfaisante, mais des coulées peuvent être à craindre sous l'effet du passage d'un groupe de randonneurs dans de fortes pentes ;

  • niveau 3, risque marqué (drapeau à damier noir et jaune) : l'instabilité du manteau neigeux dans certaines zones peut donner lieu à un déclenchement d'avalanche même au passage d'un seul skieur ;

  • niveau 4, risque fort (drapeau à damier noir et jaune) : l'ensemble du domaine est sujet à une instabilité qui peut entraîner des coulées de neige même par faible surcharge ;

  • niveau 5, risque très fort (drapeau noir) : forte instabilité du manteau neigeux qui peut donner lieu à de fortes avalanches même dans les zones où la pente est inférieure à 20°.

bloc seo image